Arbres libres ancrés au sol

Matières et thèmes principauxThérapie par la danse
Combien de temps dure l’activité?75 minutes

Combien de personnes participent?

Jusqu’à 12 personnes
Matériel requisMusique, percussions

 

Phase de préparation

Préparation Matérielle

L’intervenant·e s’assure d’avoir le temps de préparer l’espace avant que l’atelier ne commence car il doit être pratiquement vide. Les objets et les meubles doivent être mis à l’extérieur de la pièce. Si ce n’est pas possible, l’intervenant·e essaye de les rassembler dans un coin de la salle de façon à créer un espace libre. 

L’intervenant·e prévoit un coin où le matériel peut être branché en toute sécurité et met de la musique. Il est important de préparer une playlist au préalable afin de savoir quelle musique convient au type d’activité proposé.

Si l’intervenant·e prévoit d’utiliser du matériel spécifique durant la séance, il / elle doit faire en sorte de le placer de façon à ce qu’il soit accessible facilement.

L’intervenant·e s’assure également que les personnes qui accueillent (par exemple un centre d’accueil, une école, etc … ) ainsi que les participant·e·s soient bien au courant de la date et de l’heure du rendez-vous. Il / Elle ne doit pas considérer les choses comme acquises et doit toujours veiller à ce que tout soit clair pour tout le monde. Finalement, il / elle ne doit pas avoir honte de répéter l’information plus d’une fois.

Il est demandé aux participant·e·s de porter une tenue confortable pendant l’atelier.

Préparation personnelle

Avant de rencontrer le groupe, l’intervenant·e définit des questions clés qui peuvent lui permettre de mieux penser l’activité qu’il / elle prépare.

S’il / elle rencontre le groupe pour la première fois, il / elle doit se questionner sur ce qu’il / elle sait du groupe : « Qui sont les participant·e·s (âge, nationalité, milieu, genre, etc …) ? »

S’il / elle connait le groupe, il / elle se demande comment il / elle pense les retrouver : il / elle repense aux précédentes rencontres, au déroulement des activités jusqu’à présent, à l’évolution de chaque personne dans le groupe et à celle du groupe dans sa globalité.

Il / Elle se questionne également sur son ressenti vis-à-vis du groupe et de chaque participant·e, sur ses appréhensions et sur ses attentes.

Parfois l’intervenant·e peut être tenté·e de proposer des activités parce qu’elles lui plaisent mais peut-être qu’elles ne conviennent pas aux participant·e·s au moment où il / elle les met en place. Cette réflexion est fondamentale afin de prendre la meilleure décision pour le groupe et pour l’intervenant·e lui-même / elle-même.

Enfin, l’intervenant·e doit se rappeler qu’en tant que meneur·euse, il / elle a la responsabilité d’être le miroir du groupe. S’il / elle s’amuse, les participant·e·s aussi et s’il / elle a des doutes sur les activités qu’il / elle propose, ils / elles peuvent également en avoir.

De plus, il / elle doit garder à l’esprit que l’atelier peut être très différent de ce à quoi il / elle s’attendait et de ce qu’il / elle avait planifié. Il faut donc toujours être prêt·e à être flexible et à adapter les activités en fonction de la situation.

L’atelier

Activité d’échauffement

Les participant·e·s sont prié·e·s de laisser leurs chaussures à l’extérieur de la salle où a lieu l’atelier et de se joindre au groupe qui forme alors un cercle. Dans celui-ci, les participant·e·s sont invité·e·s à trouver une position confortable et à se laisser guider dans des exercices centrés sur la respiration et à analyser le ressenti de leur propre corps. Cette étape est fondamentale pour aider les personnes à entrer tranquillement dans un contexte très différent de la vie ordinaire. Cette phase de l’atelier peut prendre entre 10 et 30 minutes, cela dépend de la façon dont le groupe répond.

Activité principale

Une fois que les participant·e·s sont familiarisé·e·s avec leur respiration, l’intervenant·e les guide pour se mettre debout et explorer la connexion entre la terre et le ciel à travers le corps qui respire. Chaque personne aura des perceptions différentes. L’intervenant·e les invite alors à se concentrer sur leur colonne vertébrale et à sentir comme elle s’étire au cours de l’exercice. Puis, l’intervenant·e leur demande de mettre progressivement du dynamisme dans leur mouvement, même dans de petits mouvements. Ils / Elles sont alors convié·e·s à explorer la façon dont leurs pieds sont ancrés à la terre et comment grâce à cela, le haut du corps s’élève dans l’espace autour d’eux / elles et vers le haut, tel un arbre avec de fortes racines ancrées au sol et des feuilles légères. L’intervenant·e invite les participant·e·s à garder une respiration fluide et à relâcher les tensions musculaires, ce qui peut permettre d’explorer ainsi le mouvement plus en profondeur. Ensuite, l’intervenant·e leur propose d’explorer des mouvements libres, qui partent de la respiration, avec les jambes ancrées au sol et le haut du corps qui bouge légèrement et librement. Ceux / Celles qui se sentent prêt·e·s peuvent se déplacer dans la salle et rencontrer d’autres personnes par le mouvement. 

Tout en bougeant, l’intervenant·e demande aux participant·e·s de se concentrer sur un ou plusieurs mouvement(s) qui les représentent à ce moment précis et de le répéter jusqu’au moment où le mouvement prend forme.

L’intervenant·e sépare les participant·e·s en petits groupes et leur donne du temps pour combiner leurs mouvements et créer un petit enchaînement. À la fin, chaque groupe présente sa séquence aux autres.

Conclusion:

L’intervenant·e réunit tou·te·s les participant·e·s en cercle et clôt la séance en leur demandant de se reconnecter avec leur respiration. Il / Elle termine par un rituel où chaque participant·e salue les autres par un mouvement très personnel.

Compétences acquises  

Les résultats attendus à la fin de la séance seront :

  • être capable de s’exprimer et d’interagir avec les autres à travers le mouvement.
  • prendre conscience de sa propre façon de respirer.
  •  prendre conscience de sa posture et de sa façon de se tenir debout.
  • être capable de se sentir fort·e et ancré·e et en même temps libre de bouger.